« Je crois en la religion de l’Amour, où que se dirigent ses caravanes,
car l'amour est ma religion et ma foi » ( Ibn Arabî )

L’Islam et la non-violence ; le « Djihad du cœur » (Aïda Abida)

07, Déc 2017 by Philippe de Briey">Philippe de Briey in Foi musulmane     , , ,   No Comments

 

La Journaliste algérienne signe ainsi son premier livre.

http://cnpnews.net/wp-content/uploads/2017/11/abida.jpg

 

Aïda Abida témoigne ici de sa foi de musulmane et des ferments de la non-violence dans le patrimoine coranique et prophétique de l’islam.

Elle présentera son livre à la Maison de la Paix ce mercredi 13 décembre 2017 à 19h30. (Rue van Elewyck, 35 à 1050 Bruxelles). Des exemplaires de ce livre paru aux éditions Koune (France) y seront disponibles au prix de 15 euros.

Elle raconte dans ce livre son parcours de fille d’émigré algérien en France en 1966 et son retour au pays en 1979.

Après son baccalauréat à l’académie de Dijon, elle a poursuivi des études universitaires à Constantine et Alger. Elle sera journaliste à Algérie Actualité et à El Watan avant de quitter le pays en 1994 à cause des violences terroristes.

Réfugiée en Belgique, elle entame une formation en sciences islamiques à l’Université Catholique de Louvain La Neuve en 2007. Depuis 1994, elle vit en Europe.

Ayant vécu la violence dans sa famille et dans l’Algérie du terrorisme des années 1990, elle a voulu comprendre les causes de cette fureur qui endeuille la société.

Issue d’un peuple ayant connu la colonisation et la répression du régime post-indépendance, elle fait le choix politique de la non-violence comme philosophie et mode de vie.

« J’y parle de mes rapports à la violence et des raisons qui m’ont fait choisir la nonviolence comme démarche axiale dans ma vie.

J’explique mon engagement dans l’islam, après avoir quitté l’islam hérité de mes parents…et je partage ce qui dans l’islam constitue les fondements de la nonviolence…

Je sais, ceci va à l’encontre de ce que des musulmans donnent à voir à travers le monde avec leurs anathèmes et appels aux meurtres des mécréants …
L’islam est beaucoup plus riche que ce que d’aucuns veulent nous faire croire en le réduisant à des caricatures de dictatures politiques…
Je vous partage dans mon livre ce qui me nourrit et anime mon éthique musulmane quotidienne ».

« L’histoire que je vais conter est pleine de violence depuis des centaines d’années. Si dans les contes de nos aînées, les héros finissent par l’emporter, dans mon histoire le moyen de se sortir de ces violences qui nous ont tourmentés est de prendre conscience qu’il nous faudra s’engager dans le djihad du cœur et changer de vision sur l’altérité. », précise Aida Abida à ses lecteurs.

« Je choisis de valoriser ce qui nous rassemble au-delà des différences confessionnelles, ce qui fait notre commune humanité, c’est-à-dire les valeurs de la coopération, de la négociation et de l’acceptation de l’autre dans le respect réciproque, autrement dit une culture de la non-violence. Les valeurs de paix et de fraternité sont dans les fondements de l’islam, comme la justice, la solidarité et le respect de la vie humaine et du Vivant en général. Mon engagement pour la non-violence est un choix politique alternatif à la sempiternelle violence.»

Son blog perso: http://annahna.over-blog.com/